Aller au contenu principal

Diversifier les ressources fourragères avec des mélanges

Les mélanges ou cultures associées sont intéressants pour diversifier les ressources fourragères destinées à l’alimentation du troupeau et diminuer les coûts de production en augmentant la richesse du fourrage en protéines.

Selon les exigences des animaux à nourrir, le méteil peut être récolté à différents stades.
Selon les exigences des animaux à nourrir, le méteil peut être récolté à différents stades.
© Chambre d'agriculture

Le raisonnement du choix des espèces et des mélanges à implanter est à adapter aux contraintes de l’exploitation (déficit fourrager, conditions agronomiques) et aux objectifs du système fourrager (produire des protéines et/ou des fibres). Selon les exigences des animaux à nourrir, les méteils peuvent être implantés à deux fins : soit pour être récoltés en fourrage précoce fin avril pour des méteils riches en légumineuses (teneur élevée en protéines) ou bien plus tardivement, vers la fin mai, pour la production d’un fourrage plus fibreux.

On peut également envisager une récolte tardive à maturité pour la production de grains destinés à la complémentation des rations. Les méteils sont généralement composés de céréales (triticale, avoine) et de protéagineux (pois, féveroles, vesces), parfois enrichis avec des trèfles (Michelli, squarrosum…). Pour composer son mélange, plusieurs associations d’espèces sont envisageables selon leurs caractéristiques (voir tableau) : triticale + pois + vesce ou triticale + avoine + pois + féverole + trèfles, ou encore seigle + pois + féverole.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 19 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité