Aller au contenu principal

Diversifier les ressources fourragères avec des mélanges

Les mélanges ou cultures associées sont intéressants pour diversifier les ressources fourragères destinées à l’alimentation du troupeau et diminuer les coûts de production en augmentant la richesse du fourrage en protéines.

Selon les exigences des animaux à nourrir, le méteil peut être récolté à différents stades.
Selon les exigences des animaux à nourrir, le méteil peut être récolté à différents stades.
© Chambre d'agriculture

Le raisonnement du choix des espèces et des mélanges à implanter est à adapter aux contraintes de l’exploitation (déficit fourrager, conditions agronomiques) et aux objectifs du système fourrager (produire des protéines et/ou des fibres). Selon les exigences des animaux à nourrir, les méteils peuvent être implantés à deux fins : soit pour être récoltés en fourrage précoce fin avril pour des méteils riches en légumineuses (teneur élevée en protéines) ou bien plus tardivement, vers la fin mai, pour la production d’un fourrage plus fibreux.

On peut également envisager une récolte tardive à maturité pour la production de grains destinés à la complémentation des rations. Les méteils sont généralement composés de céréales (triticale, avoine) et de protéagineux (pois, féveroles, vesces), parfois enrichis avec des trèfles (Michelli, squarrosum…). Pour composer son mélange, plusieurs associations d’espèces sont envisageables selon leurs caractéristiques (voir tableau) : triticale + pois + vesce ou triticale + avoine + pois + féverole + trèfles, ou encore seigle + pois + féverole.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 19 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Ce qui va changer avec Egalim 2
Round final pour la loi Egalim 2. Les parlementaires sont tombés d’accord sur un texte qui entrera en application pour les…
De nouvelles formations à venir aux Sicaudières
À l’occasion de la rentrée du centre de formation des adultes au campus des Sicaudières a été annoncée l’ouverture de deux cursus…
Publicité