Aller au contenu principal
Font Size

Dossier porcs

Limiter l’entrée de contaminants dans l’élevage Porc Bel Air est l’objectif poursuivi à Linazay, dans la Vienne. Dès lors, la maîtrise zootechnique et le respect des protocoles sanitaires permettent de stabiliser l’environnement et de produire sereinement.

La Scea Porc Bel Air est en aliment blanc depuis plus de dix ans. « L’antibiotique qui coûte le moins cher est celui qui n’est pas consommé », juge Christophe Fouché le gérant.
La Scea Porc Bel Air est en aliment blanc depuis plus de dix ans. « L’antibiotique qui coûte le moins cher est celui qui n’est pas consommé », juge Christophe Fouché le gérant.
© N.C.

«Une unité comme la nôtre, c’est 35 heures de nettoyage par semaine : salles, couloirs matériels », présente Christophe Fouché, gérant de la Scea Porc Bel Air. A Linazay, l’hygiène et l’ordre relèvent d’un état d’esprit pour partie impulsé par la rigueur naturelle qui caractérise l’associé en charge du suivi de l’élevage composé de 500 truies. Un trait de caractère que l’expérience a sans nul doute renforcé. « Mon élevage a subi la maladie d’amaigrissement du porcelet à la fin des années 90. Nous comptabilisions 10 à 12% de pertes sur cette période. L’application des 20 recommandations de l’Afssa de Ploufragan nous a sortis de cette mauvaise passe », juge l’exploitant. Dans la conduite zootechnique comme dans le suivi sanitaire, l’outil a ses protocoles. Et pas question d’y déroger. « Jusqu’à présent ça marche. Nous sommes à 2,5% maximum 3% de perte. Le GMQ est de 900 grammes par jour à l’engraissement. Les résultats sont bons », présente l’éleveur portant l’espoir que le strict respect des règles de biosécurité ici appliquées préservera l’exploitation de tout autre incident sanitaire et notamment de la diarrhée épidémique porcine (DEP) ou encore la peste porcine africaine.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité