Aller au contenu principal

Dossier porcs

Limiter l’entrée de contaminants dans l’élevage Porc Bel Air est l’objectif poursuivi à Linazay, dans la Vienne. Dès lors, la maîtrise zootechnique et le respect des protocoles sanitaires permettent de stabiliser l’environnement et de produire sereinement.

La Scea Porc Bel Air est en aliment blanc depuis plus de dix ans. « L’antibiotique qui coûte le moins cher est celui qui n’est pas consommé », juge Christophe Fouché le gérant.
La Scea Porc Bel Air est en aliment blanc depuis plus de dix ans. « L’antibiotique qui coûte le moins cher est celui qui n’est pas consommé », juge Christophe Fouché le gérant.
© N.C.

«Une unité comme la nôtre, c’est 35 heures de nettoyage par semaine : salles, couloirs matériels », présente Christophe Fouché, gérant de la Scea Porc Bel Air. A Linazay, l’hygiène et l’ordre relèvent d’un état d’esprit pour partie impulsé par la rigueur naturelle qui caractérise l’associé en charge du suivi de l’élevage composé de 500 truies. Un trait de caractère que l’expérience a sans nul doute renforcé. « Mon élevage a subi la maladie d’amaigrissement du porcelet à la fin des années 90. Nous comptabilisions 10 à 12% de pertes sur cette période. L’application des 20 recommandations de l’Afssa de Ploufragan nous a sortis de cette mauvaise passe », juge l’exploitant. Dans la conduite zootechnique comme dans le suivi sanitaire, l’outil a ses protocoles. Et pas question d’y déroger. « Jusqu’à présent ça marche. Nous sommes à 2,5% maximum 3% de perte. Le GMQ est de 900 grammes par jour à l’engraissement. Les résultats sont bons », présente l’éleveur portant l’espoir que le strict respect des règles de biosécurité ici appliquées préservera l’exploitation de tout autre incident sanitaire et notamment de la diarrhée épidémique porcine (DEP) ou encore la peste porcine africaine.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité