Aller au contenu principal

Etude sur la technique d’allaitement des chevreaux

© Idele

Avec l’évolution de la future réglementation bio sur l’utilisation des aliments d’allaitement conventionnel et l’interrogation générale sur l’utilisation du lait maternel, les chercheurs du projet PEI Talc (2016-2019) ont réalisé des essais sur les laits maternels acidifié et thermisé ainsi que sur le lait de vache acidifié pour comparer leurs performances. « L’objectif était de voir si le cahier des charges AB était respecté, si la prévention sanitaire était garantie et si la croissance (GMQ supérieur à 180-200g pendant 50 jours) était suffisante », présente Philippe Thorey, en charge de l’animation du projet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
Agri-apiculteur, Thomas fait le pont entre deux mondes
Le 19 avril, la coopérative Cavac a annoncé le lancement de son miel Nectar des champs, fruit d’un travail engagé avec quatorze…
Publicité