Aller au contenu principal

Le point sur la reprise de la chasse
La FDC des Deux-Sèvres demande un report de la fermeture

© Dominique GEST-FNC

La chasse est de nouveau autorisée. Un arrêté préfectoral en date du 28 novembre fixe les conditions de cette reprise. La FDC 79 précise les nouvelles règles et demande aux chasseurs de veiller à leur respect le plus strict afin de reprendre les activités cynégétiques dans de bonnes conditions. Le civisme de chacun sera un atout pour obtenir un avis favorable à la demande déposée lundi 30 novembre auprès des services de la préfecture. « Nous nous associons au souhait des éleveurs de gibiers de voir la fermeture de la chasse reportée, tant pour la perdrix que le faisan et le lièvre, explique Alexandra Baron directrice de la FDC. Une procédure va être ouverte. Nous en saurons plus début janvier ».

D’ici là, la chasse est autorisée 20 km autour du lieu de résidence du chasseur. À l’intérieur de ce périmètre, tous les modes de chasse pourront être pratiqués. Accompagné, le chasseur devra néanmoins respecter les gestes barrières. L’attestation de déplacement est obligatoire. Le motif de l’activité individuelle dans la limite de 3 heures et de 20 km sera coché. Afin de rester dans la zone de 20 km autour du domicile, le chasseur peut télécharger l’application Applichasse, et son module dédié au calcul de ce périmètre.

Au-delà de cette limite, ce sont les modalités prévues dans l’arrêté préfectoral du 5 novembre qui s’appliquent.

Seules les activités cynégétiques d’intérêt général pour la régulation des espèces pouvant occasionner des dégâts sont concernées soit, la chasse au sanglier, cerf, chevreuil, renard, corbeau freux, corneille noire, ragondin et rat musqué. Le Mode de chasse autorisé est la battue collective, la chasse à l’affût et à poste fixe.

Il faudra se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et cocher le motif d’intérêt général ; du document préparatoire à la mission de régulation signée par le responsable de la battue ; et du permis de chasser de l’année.

Le nourrissage des animaux reste possible à plus de 20 km du lieu d’habitation, mais l’agrainage est interdit. Les rassemblements pré et post chasse restent interdits.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité