Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

L’affourragement au pré a fait fondre les stocks

L’été 2017, similaire à l’année dernière, traduit le retour des années fourragères difficiles. Dans les zones à faible potentiel, l’herbe n’a pas poussé cet été. La distribution de fourrages avant l’heure a pénalisé les stocks. Aujourd’hui, il faut anticiper.

Pour la prochaine campagne, la reconstitution des stocks de fourrage s’annonce comme une priorité.
Pour la prochaine campagne, la reconstitution des stocks de fourrage s’annonce comme une priorité.
© N.C.

C’est en retenant leur souffle que les éleveurs ont passé l’hiver 2016 et le début d’année 2017. Le manque de fourrages à l’automne dernier, les conditions météo atypiques de l’année, ont poussé de nombreux exploitants à adopter des stratégies visant à anticiper le manque de stocks pour les mois à venir. Pour sécuriser l’alimentation hivernale, certains ont choisi d’ensiler ou d’enrubanner des céréales, des mélanges céréales-protéagineux ou encore ensiler de plus larges surfaces de maïs. D’autres ont installé des dérobées d’été (moha, trèfle d’alexandrie, colza fourrager, …). Des options récompensées par les orages de l’été. L’humidité a permis globalement d’assurer la levée tout comme les pluies de ces derniers jours sont propices à la levée des semis de prairies et à la pousse de l’herbe.


Actuellement, la situation est plus favorable que l’an dernier sur le plan de la consommation des stocks. Toutefois, pour ceux dont les volumes ont fondu, l’utilisation de la paille en grande quantité est une possibilité. L’achat de foin ou d’ensilage de maïs est l’option retenue par certains. Elle est préférable à l’achat de concentrés, même en cas de faible besoin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité