Aller au contenu principal

L’affourragement au pré a fait fondre les stocks

L’été 2017, similaire à l’année dernière, traduit le retour des années fourragères difficiles. Dans les zones à faible potentiel, l’herbe n’a pas poussé cet été. La distribution de fourrages avant l’heure a pénalisé les stocks. Aujourd’hui, il faut anticiper.

Pour la prochaine campagne, la reconstitution des stocks de fourrage s’annonce comme une priorité.
Pour la prochaine campagne, la reconstitution des stocks de fourrage s’annonce comme une priorité.
© N.C.

C’est en retenant leur souffle que les éleveurs ont passé l’hiver 2016 et le début d’année 2017. Le manque de fourrages à l’automne dernier, les conditions météo atypiques de l’année, ont poussé de nombreux exploitants à adopter des stratégies visant à anticiper le manque de stocks pour les mois à venir. Pour sécuriser l’alimentation hivernale, certains ont choisi d’ensiler ou d’enrubanner des céréales, des mélanges céréales-protéagineux ou encore ensiler de plus larges surfaces de maïs. D’autres ont installé des dérobées d’été (moha, trèfle d’alexandrie, colza fourrager, …). Des options récompensées par les orages de l’été. L’humidité a permis globalement d’assurer la levée tout comme les pluies de ces derniers jours sont propices à la levée des semis de prairies et à la pousse de l’herbe.


Actuellement, la situation est plus favorable que l’an dernier sur le plan de la consommation des stocks. Toutefois, pour ceux dont les volumes ont fondu, l’utilisation de la paille en grande quantité est une possibilité. L’achat de foin ou d’ensilage de maïs est l’option retenue par certains. Elle est préférable à l’achat de concentrés, même en cas de faible besoin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité