Aller au contenu principal

L’agriculture, thème central de la Niort Expo

Les pratiques agricoles commencent dans le portefeuille du consommateur

© NIORT EXPO

 

Les pratiques agricoles commencent dans le portefeuille du consommateur « Tous responsables », voici ce que Shayna Darak, président de JA 79, aimerait qu’il ressorte des échanges menés avec les visiteurs de la foire exposition de Niort. Loin de fuir leurs responsabilités, les agriculteurs, représentés du 27 avril au 1er mai, par les JA et la chambre d’agriculture, espèrent que du dialogue sortira un consensus sur les objectifs. « L’utilisation des produits chimiques n’est pas une fin en soi en agriculture. C’est un moyen », pose le leader syndical. Et Cécile Brassac, élue à la chambre d’agriculture, de poursuivre : « une ferme est une entreprise. Lorsque l’on s’installe, on s’engage sur 200 000 à 300 000 € de capitaux. Quand nos productions sont menacées, on les défend pour assurer un revenu, une vie à nos familles ».

Cette réalité répond au schéma économique actuel. Mais, propose Shayna, ce qui est vrai aujourd’hui peut-être différent demain. « Si la société veut que l’on sorte des produits phytosanitaires, faisons alliance pour trouver des solutions techniques et économiques ».

La manière de consommer est aussi un moyen d’agir, poursuit-il. Le burger 100 % local, servi tout au long de la foire, sera l’occasion de mettre sur la table les vraies questions, de sortir des postures en acceptant de comprendre la réalité du terrain pour agir efficacement. « Parce que nous sommes des acteurs responsables, nous raisonnons nos interventions, par ailleurs cadrées par une réglementation européenne parfois renforcée par des spécificités franco-françaises encore plus exigeantes ». Pour toutes ces raisons, les agriculteurs du département proposeront notamment aux visiteurs de la foire de Niort d’aider les agriculteurs à atteindre les objectifs sur la préservation de l’environnement et la dynamique économique des territoires, en consommant local. Un premier deal qui pourrait ouvrir la voie à de nombreux autres.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité