Aller au contenu principal
Font Size

Ovins
Le piétin, une maladie non réglementée mais présente dans les élevages

« L’action piétin » réalisée le 8 juillet lors de la vente de reproducteurs de Parthenay a mis en évidence la présence de la bactérie Dichelobacter nodosus sur 10 % des animaux prélevés.

Écouvillonnage d’un bélier au niveau de l’espace interdigité de la patte arrière gauche.
© GDS 79

Considéré comme une des principales causes de boiteries en élevage ovin, le piétin ovin n’est pas systématiquement exprimé cliniquement par les animaux. L’introduction d’animaux porteurs sains, totalement asymptomatiques, représente alors un risque majeur de contamination des cheptels.

Afin de détecter précocement l’agent responsable, un kit PCR a récemment été développé par le laboratoire Resalab. Il permet de rechercher à la fois la bactérie Dichelobacter nodosus, et son facteur de virulence AprV2. La présence de ce dernier permet de statuer sur le caractère pathogène de la souche rencontrée lorsque l’animal est dépisté positif à la recherche bactérienne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité