Aller au contenu principal

Mesures de restriction de l’irrigation agricole


Les épisodes pluvieux de ce week-end couplés à une baisse notable des températures journalières ont permis une remontée des débits de certaines rivières mais n’ont pas permis de réduire la baisse de niveau de certaines nappes ou cours d’eau. L’application des seuils réglementaires spécifiques à l’irrigation agricole, définis par arrêté cadre, se traduit par les mesures de restrictions suivantes :

– Passage en crise dans le bassin du Clain à compter du 22 août - 8h : Pour les cultures (hors cultures expérimentales) faisant l’objet d’une dérogation, 50 % de réduction du volume hebdomadaire et interdiction des prélèvements entre 9 heures et 19 heures. Pour les autres cultures dont les cultures expérimentales, interdiction des prélèvements.

– Passage en alerte dans le bassin Aume-Couture à compter du 22 août - 8h :

• Réduction du volume hebdomadaire 3 % du volume autorisé estival. Ces restrictions par pourcentages hebdomadaires s’appliquent à tous les préleveurs-irrigants, sauf aux volumes autorisés globaux inférieurs à 5 000 m3 par exploitation sur une même unité hydrographique. Elles ne s'appliquent pas à l'arrosage des prairies ou luzerne.

• Arrêt de l’irrigation 3 jours par semaine (les mercredi, vendredi et dimanche de 8h00 le matin à 8h00 le lendemain matin).

Les mesures applicables depuis le mardi 23 juillet 2019 aux usages domestiques et secondaires sont par ailleurs maintenues.

Le tableau ci-joint actualise l’ensemble des mesures en vigueur dans le département des Deux-Sèvres. Elles seront adaptées pour les bassins deux-sévriens, au vu de l’évolution de la situation. Les organismes uniques de gestion collective (OUGC) sont à la disposition des irrigants pour toute précision utile concernant ces mesures.

Les arrêtés, la carte des restrictions et les bulletins d’étiage sont en ligne sur le site Internet des services de l’Etat : http://www.deux-sevres.gouv.fr/

L’attention de tous est appelée sur la nécessité de veiller à un usage responsable de la ressource en eau. Il convient aussi, pour les propriétaires et gestionnaires d’ouvrages hydrauliques, de prendre régulièrement connaissance de l’évolution de la situation hydrologique et, quand la réglementation le permet de procéder à des manœuvres d’ouvrages uniquement si elles ne sont pas susceptibles de porter atteinte aux différents enjeux et usages liés à l’eau (milieux aquatiques, alimentation en eau potable notamment).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Publicité