Aller au contenu principal

Sécurisation des revenus
Prim’herbe, une filière pour revaloriser les jeunes bovins

Début 2020, la filière qualité viande Carrefour est montée en puissance en proposant un débouché rémunérateur pour les jeunes femelles engraissées de 14 à 18 mois. Les coopératives accompagnent les éleveurs qui s’engagent dans la démarche.

Pour David Chataigner, éleveur à Nueil-Les-Aubiers, la filière Prim’herbe représente un nouveau segment de marché, « un pas dans le bon sens ».
© Caveb

C’est en étudiant les attentes gustatives des consommateurs en matière de viande que l’enseigne Carrefour a constaté qu’elles ne correspondaient pas forcément aux conduites d’élevage. « Dans les barquettes des rayons libre-service, l’acheteur souhaite de petites pièces rouges, les moins grasses possibles mais suffisamment persillées pour assurer la tendreté, indique Damien Gobin, conseiller technique à la Caveb. Cela va à l’encontre des habitudes d’engraissement des éleveurs ».

Dans la continuité de sa filière qualité viande enclenchée dès les années 90, le géant de la GMS a ainsi construit, début 2020, la contractualisation bœuf Prim’herbe destinée à valoriser principalement la viande des jeunes femelles des troupeaux allaitants non retenues pour le renouvellement du cheptel. Ces bêtes de réforme sont traditionnellement commercialisées à bas prix à l’export.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité