Aller au contenu principal

Cultivons le champ réglementaire
Régulation et lutte contre les espèces occasionnant des dégâts

© FDC 79

À l’heure des semis de cultures de maïs et de tournesol, la règle de confinement prévaut sur toute activité de chasse, piégeage et destruction des espèces occasionnant des dégâts sur les cultures. Cependant des dérogations peuvent être accordées dans des situations exceptionnelles de protection des personnes et des élevages, de sécurité et en cas de dégâts graves.
Dans certains cas exceptionnels, des demandes d’interventions, motivées et relatives à des dégâts importants sur les cultures ou les élevages, peuvent être adressées par mail à la DDT : ddt-see@deux-sevres.gouv.fr et ddt-see-e@deux-sevres.gouv.fr
Ces demandes doivent être motivées et préciser le nom, l’adresse postale et l’adresse électronique du chasseur ou du piégeur qui est susceptible d’intervenir. Elles feront l’objet d’une autorisation nominative.

Corneille noire

La régulation de la corneille noire est également possible sur demande motivée auprès de la DDT.

Piégeage de renards

Le renard est classé nuisible et en cas de dégâts importants avérés, le piégeage doit être réalisé uniquement par un piégeur agréé. La demande motivée doit être réalisée par l’exploitant agricole auprès de la DDT. Cette dernière validée, le piégeur pourra intervenir. La destruction par tir reste possible autour des exploitations avicoles, seulement avec autorisation préfectorale.

Corbeau freux

Le corbeau freux n’est plus une espèce classée nuisible jusqu’en 2022. Une autorisation peut être donnée au lieutenant de louveterie d’intervenir seul sur les corbeautières pour réduire les dégâts des corbeaux freux. Si les conditions nécessitent d’être accompagné par un groupe de chasseurs, les gestes barrières sont à respecter. Chaque exploitant doit prendre contact avec le lieutenant de louveterie concerné ou faire la demande à la DDT.

Lire aussi : Chasse : protéger les semis de maïs et de tournesol des oiseaux

Prévention grand gibier

La fédération de la chasse met à disposition des clôtures électriques pour protéger les cultures contre les dégâts du grand gibier. En raison du confinement, aucune aide des chasseurs bénévoles n’est autorisée. Par conséquent, la pose ne peut être réalisée que par les agriculteurs eux-mêmes dans le cadre de leur travail.
Les consignes de la préfecture sur la conduite à tenir pour les cas précédemment cités ont été transmises par la fédération des chasseurs des Deux-Sèvres à l’ensemble des piégeurs, estimateurs de dégâts, et aux membres des comités de vigilance locaux qui restent en contact avec les agriculteurs, notamment dans les secteurs les plus à risques du département. L’objectif est de pouvoir anticiper sur d’éventuels dégâts et de limiter l’impact du grand gibier sur les cultures.
Contacts : Fédération des chasseurs 05 49 25 05 00- David Berthonneau, technicien de la fédération 06 07 56 78 04 ou l’agent de développement en charge de votre commune.

Expertise des dégâts de grands gibiers

Le délai de huit jours prévu par la réglementation sur l’expertise des dégâts est suspendu. Pour des dégâts qui nécessiteraient une remise en culture immédiate, les estimateurs de dégâts pourront intervenir après autorisation individuelle diligentée par la DDT. Sinon les expertises auront lieu après le confinement et avant les récoltes.

Déclaration de dommages (hors sanglier)

Dans tous les cas, les agriculteurs qui subissent des dégâts par la faune sauvage (corbeau, corneille, ….), sont invités à les déclarer sur le site de la chambre d’agriculture ou auprès de la Fédération des chasseurs pour pouvoir comptabiliser ces événements et les faire valoir auprès des autorités compétentes pour une révision des nuisibles d’ici 2022. Télécharger le document sur le site de la fédération de la chasse des Deux-Sèvres ou de la chambre d’agriculture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité