Aller au contenu principal

On a testé pour vous !
Sur les traces de Pierrette, la Néandertalienne de St-Césaire

Le Paléosite nous emmène à la découverte du lointain passé de l’humanité à travers un parcours qui allie reconstitutions à la pointe de la technologie, explications scientifiques et activités ludiques.

Le lancer de sagaie au propulseur permet de s’entraîner à la chasse telle qu’elle était pratiquée il y a environ quinze mille ans.
© Kévin Brancaléoni
Tout a commencé dans les années 1970, par un chantier sur une ancienne carrière transformée en champignonnière. La découverte d’objets lithiques - comprendre des pierres taillées - entraîne le lancement d’un chantier de fouilles. Pendant quelques années, les recherches piétinent... Jusqu’au mois de juillet 1979, quand l’équipe met au jour les fragments d’un squelette qui sera bientôt identifié comme celui d’une femme de Néandertal. Le lieu étant surnommé ‘‘la Roche à Pierrot’’, celle qui y a reposé si longtemps jusqu’à sortir de l’oubli est devenue Pierrette.

Le Paléosite, créé en 2005 en surplomb du gisement archéologique, permet de partir sur les traces de celle qui a transformé nos connaissances des hommes préhistoriques. Le visiteur qui arrive se souvient souvent des images d’Épinal, de ce Néandertal plutôt balourd, qui a disparu pour laisser sa place au Sapiens moderne.

Mais un parcours initiatique d’une cinquantaine de minutes se charge de balayer ces idées reçues et de présenter la découverte de Pierrette, qui a permis de comprendre que Néandertal et Sapiens avaient bien cohabité, des années avant que la génétique ne vienne le confirmer.

L’art, l’artisanat et la chasse en réalité virtuelle

Après une explication immersive sur les origines du monde jusqu’à l’époque où vécut Pierrette, c’est un documentaire inédit d’une dizaine de minutes, dévoilé pour cette rentrée 2021, qui nous plonge dans le quotidien de celles qu’on oublie souvent trop vite : les femmes préhistoriques.

Le moteur visuel utilisé (celui du jeu Far Cry Primal du studio français Ubisoft, sorti en 2016) donne à cet aperçu toute sa saveur.

« Ce projet a été réalisé par une société de production, dans le cadre d’un long-métrage qui sera diffusé sur France Télévisions à la rentrée », explique Jean-François Héry, du service Patrimoine et Tourisme du Département de la Charente-Maritime (propriétaire du site). « Pour le Paléosite, c’était une opportunité permettant de renouveler la scénographie. »

Mais pourquoi se contenter de regarder, quand on peut vivre cette expérience ? C’est ce que propose le Paléosite à travers une activité en réalité virtuelle. Un casque sur la tête, des écouteurs sur les oreilles, deux manettes entre les mains, et l’on devient Pierrette.

Tracer des dessins rupestres, tailler la pointe de sa lance, et même partir à la chasse au (très) gros gibier : tout cela est permis dans cette aventure d’environ un quart d’heure où l’on se prend très vite au jeu, même si l’on n’est pas un ‘‘gamer’’ acharné. « L’idée, c’était d’attirer les plus jeunes, mais on se rend compte que toutes les générations s’y intéressent », témoigne Jean-François Héry. Le nombre de casques étant limité, il faut veiller à réserver tôt son créneau pour cette activité, accessible moyennant un supplément de 5 €… et qui les vaut bien.

Découvertes scientifiques et activités ludiques

Après toutes ces émotions, on peut reprendre tranquillement son exploration du parc et de ses ateliers. « Les gens passent normalement trois à quatre heures, voire la journée entière, sur le site », explique Vincent Armitano-Grivel, le directeur du Paléosite.

De fait, les animations se succèdent, variées, passant d’une discussion au coin du feu… sur l’allumage du feu, justement, à une démonstration de lancer de sagaie au propulseur. Activité que les jeunes adorent, et qui vaut une certaine notoriété au Paléosite.

« Nous organisons ici le plus grand concours d’Europe, avec environ 150 participants », indique Vincent Armitano-Grivel, qui maîtrise lui-même les secrets de cette très vieille arme encore utilisée par certaines cultures aborigènes et amérindiennes.

On apprend en s’amusant, et en écoutant également. Un ascenseur permet de descendre, depuis le parc, jusqu’au pied de la Roche à Pierrot, là où fut exhumée Pierrette. Depuis une dizaine d’années, les campagnes de fouilles ont repris, avec quatre à cinq semaines de présence des archéologues de l’université de Bordeaux sur le site au début de l’été. Même en leur absence, la visite guidée nous permet de découvrir les secrets de cette science et tout ce que l’on sait de Pierrette et des trois autres êtres dont on a retrouvé la trace ici.

L’apprentissage peut ensuite se poursuivre en observant les décors soignés des jardins du Paléosite (avec notamment deux décors de villages, l’un de Néandertal et l’autre de Sapiens) ou dans les salles récemment rénovées. L’espace ‘‘Morpho’’ permet de découvrir les différences physiques entre les Sapiens que nous sommes et les Néandertaliens, plus robustes, plus trapus, mais aussi d’explorer leur culture.

L’espace ‘‘Découverte’’, en plus de présenter des trouvailles archéologiques, s’intéresse davantage à la faune de l’époque, qu’on peut découvrir là encore avec un casque de réalité virtuelle (non interactif). On peut même se permettre, si l’envie nous prend, une petite incursion à l’époque des dinosaures... En fin de parcours, le Paléo Quiz permet de tester, seul ou en équipe, ce qu’on a retenu de cette plongée dans un passé si lointain, et qui a été pendant quelques heures si proche de nous. 

Informations pratiques

Horaires : De 10h30 à 19h. Fermeture de la billetterie à 18h. Ouvert tous les jours pendant le mois d’août puis fermé les lundis et mardis en septembre. Ouvert les week-ends d’octobre puis du 17 octobre jusqu’au 15 novembre.

Tarifs : 10 € par adulte, 6 € pour les enfants de 6 à 14 ans, gratuit en-dessous. Possibilité de tarif réduit, sur présentation du ticket, à la Cité de l’Huître de Marennes et le musée Gallo-Romain du Fâ à Barzan.

Adresse : Route de la montée verte, 17770 St-Césaire. Coordonnées GPS : 45.750289 / -0,504685

Téléphone : 05 46 97 90 90

Site internet : paleosite.fr

Possibilité de se restaurer sur place au restaurant/snack ‘‘La Broche à Pierrot’’.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité