Aller au contenu principal

Prix du lait
Tous les producteurs ne seront pas logés à la même enseigne

Les producteurs savent depuis la fin de la semaine dernière, la façon dont sera appliqué l’accord national sur le prix du lait d’avril. La traduction de l’accord sur les fiches de paie sera différente selon les transformateurs.

La traduction de l’accord sur les fiches de paie sera différente selon les transformateurs.
La traduction de l’accord sur les fiches de paie sera différente selon les transformateurs.
© S. Leitenberger

Le 26 avril, le médiateur à qui Stéphane Le Foll avait confié la mission de résoudre le problème de la prise en compte de la hausse des coûts de production dans les exploitations laitières, indiquait qu’il s’était mis d’accord avec les principaux transformateurs et les enseignes de la grande distribution sur une hausse de « 25 euros/ 1 000 litres en moyenne annuelle sur la totalité de l’année 2013, avec un relèvement immédiat de même ampleur pour le lait collecté à compter d’avril ». Le médiateur invitait alors « l’ensemble des acteurs de la filière à confirmer, dans les plus brefs délais, leur adhésion au dispositif ». Tout comme la Fnpl. Celle-ci estimait que « c’est grâce à notre mobilisation, que pouvoir public et enseignes de la distribution ont reconnu la gravité de la crise laitière et décidé cette revalorisation, qui n’est que la juste compensation des hausses de charges subies par les éleveurs depuis plusieurs mois ».

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité