Aller au contenu principal

Prix du lait
Tous les producteurs ne seront pas logés à la même enseigne

Les producteurs savent depuis la fin de la semaine dernière, la façon dont sera appliqué l’accord national sur le prix du lait d’avril. La traduction de l’accord sur les fiches de paie sera différente selon les transformateurs.

La traduction de l’accord sur les fiches de paie sera différente selon les transformateurs.
La traduction de l’accord sur les fiches de paie sera différente selon les transformateurs.
© S. Leitenberger

Le 26 avril, le médiateur à qui Stéphane Le Foll avait confié la mission de résoudre le problème de la prise en compte de la hausse des coûts de production dans les exploitations laitières, indiquait qu’il s’était mis d’accord avec les principaux transformateurs et les enseignes de la grande distribution sur une hausse de « 25 euros/ 1 000 litres en moyenne annuelle sur la totalité de l’année 2013, avec un relèvement immédiat de même ampleur pour le lait collecté à compter d’avril ». Le médiateur invitait alors « l’ensemble des acteurs de la filière à confirmer, dans les plus brefs délais, leur adhésion au dispositif ». Tout comme la Fnpl. Celle-ci estimait que « c’est grâce à notre mobilisation, que pouvoir public et enseignes de la distribution ont reconnu la gravité de la crise laitière et décidé cette revalorisation, qui n’est que la juste compensation des hausses de charges subies par les éleveurs depuis plusieurs mois ».

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité