Aller au contenu principal

Assemblée générale
Vers une filière locale de production de soja

L’exercice 2012-2013 restera dans les annales de la coopérative Sèvre et Belle. Avec 80 000 tonnes de collecte, l’organisme stockeur a battu tous les records.

Une assemblée générale placée sous le signe de résultats exceptionnels.
Une assemblée générale placée sous le signe de résultats exceptionnels.
© C. P.

« Les cultures d’automne (Ndlr, mises en terre fin 2011) ont bénéficié de conditions d’implantations favorables. Tout au long du cycle végétatif (Ndlr, début année 2012), la clémence de la météo nous a amenés à des rendements records en céréales. La collecte globale a progressé de 14%. » Jeudi 28 novembre, Eric Simon, président de la coopérative Sèvre et Belle, présentait aux adhérents réunis en assemblée générale une année d’exception. L’augmentation des volumes collectés sur l’exercice 2012-2013, conjuguée à celle  des prix, offre à l’outil une  hausse du chiffre d’affaires de 20 % en un an. Le conseil d’administration a décidé compte tenu de cette excellente situation financière de préparer l’avenir.

Lire la suite en page 5 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité