Aller au contenu principal

Élevage info
De l’eau pour faire du lait

© DR

Les vaches laitières ont des besoins d’entretien de 30 à 40 litres par jour, auquel s’ajoutent des besoins liés à leur production. Il faut 3 litres d’eau pour produire 1 litre de lait. Il faut absolument qu’elles puissent aller boire après la traite et ce avant d’être bloquées au cornadis. La vitesse de consommation varie de 16 à 27 l/mn et de 10 à 15 l/buvée (6 à 7 buvées/j). Il faut donc un débit suffisant en sortie de salle de traite et que 10 % du troupeau puisse boire en même temps. Un bac de 200 litres avec flotteur correspond à 20 vaches laitières. Les abreuvoirs de plus petite capacité (70 l) conviennent pour 10-15 VL, avec si possible un niveau constant. Les bols, quant à eux, conviennent pour 7 VL. Le mufle étant immergé de 3 à 5 cm, la profondeur de bac doit être au minimum de 7 cm avec un espace libre de 60 cm au-dessus de l’abreuvoir pour permettre aux dominées de fuir. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité