Aller au contenu principal

Billet
Lait biologique : "stop à la surenchère de contraintes"

© FNPL

La fédération nationale des producteurs de lait (FNPL) a eu vent de la volonté de plusieurs entreprises laitières (privées et coopératives) de mettre en place des cahiers des charges « lait bio » comportant des contraintes supplémentaires pour l’éleveur, et ce sans contrepartie financière.

La FNPL estime que toute nouvelle contrainte doit faire l’objet d’une contrepartie financière. De plus, un cahier des charges « bio » ++, différent de celui prévu par le signe officiel de qualité, peut venir déstabiliser la valeur globale du marché de la bio en France. C’est pourquoi la FNPL s’y refuse !

Ne cédons pas aux sirènes du marketing, toujours prompt à créer de nouvelles contraintes pour les éleveurs. Il conduit souvent à créer une course à l’échalote des acteurs de la transformation. Or, à ce jeu, le perdant est toujours l’éleveur.

Privilégions la logique du bio ET local plutôt que la création de contraintes supplémentaires sur les exploitations biologiques. Pour la FNPL, « France Terre de Lait » doit être le socle sur lequel la filière laitière bio doit s’appuyer. Valorisons les systèmes bio français pour nous démarquer de nos voisins européens, sans nous créer de contraintes nouvelles que nous ne serons pas en mesure de rémunérer.

De telles démarches industrielles nuisent à la lisibilité du signe officiel de qualité « bio » pour le consommateur.

Pour la FNPL, cette décision est inacceptable et irresponsable. Elle est d’autant plus inadmissible lorsqu’elle est prise par un conseil d’administration de coopérative composée d’éleveurs ! Notre réseau doit se mobiliser auprès des administrateurs des coopératives et des représentants d’OP pour ramener l’ensemble des acteurs de la transformation à la raison. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité