Aller au contenu principal

Maladie
Travailler pendant son arrêt maladie est passible de sanctions

Le salarié qui travaille pendant un arrêt maladie doit rembourser ses indemnités journalières et risque de se voir infliger une pénalité.

Pendant un arrêt de travail, pour pouvoir percevoir les indemnités journalières de sécurité sociale, le salarié doit respecter un certain nombre d'obligations.
© CCMSA - Sylvain Cambon

Si un salarié en arrêt maladie a des obligations à l’égard de son employeur, notamment celle de lui adresser rapidement son arrêt de travail, il en a aussi envers la sécurité sociale qui l’indemnise. Ainsi, pour pouvoir percevoir les indemnités journalières de sécurité sociale, il doit respecter les obligations suivantes : envoyer son avis d’arrêt de travail dans un délai de 48 heures à sa caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), observer les prescriptions de son médecin et se soumettre aux contrôles organisés par le service médical de la sécurité sociale, respecter les heures de sortie autorisées par le praticien, s’abstenir d’exercer toute activité non autorisée et informer sans délai la CPAM de toute reprise d’activité intervenant avant la fin de l’arrêt de travail.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité