Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Une marche pour aérer ses certitudes à l’égard de l’agriculture

RAND’AU CHAMP Rendez-vous le 7 avril, à Maulais, Plaine-et-Vallées. Le groupe Sol Vivant propose un bon bol d’air et de nombreuses connaissances sur les pratiques agricoles.

Au cours des trois circuits de 4,5 km, 7,7 km et 15,2 km, seront placés des ravitaillements qui auront également pour but de sensibiliser les marcheurs aux problématiques agricoles.
Au cours des trois circuits de 4,5 km, 7,7 km et 15,2 km, seront placés des ravitaillements qui auront également pour but de sensibiliser les marcheurs aux problématiques agricoles.
© CA 79

«On pense bien faire. Nous sommes convaincus que nous allons dans le bon sens », commente Vincent Baron, membre du groupe de développement suivi par la chambre d’agriculture, Sol Vivant. Certains que la durabilité des systèmes en agriculture passe par une considération accrue des sols, les adhérents de cette cellule de réflexion, droits dans leurs bottes, invitent dimanche 7 avril, le grand public, mais pourquoi pas également leurs collègues curieux de leurs pratiques, à participer à leur « Rand’au champ ».

Le départ sera donné à la maison pour tous à Maulais, Plaine-et-Vallées, entre 8 h 30 et 9 h 30. Les circuits, au choix de 4,5 km, 7,7 km et 15,2 km, traverseront des zones agricoles. À l’occasion des ravitaillements, les randonneurs pourront prendre le temps de découvrir la complexité du milieu naturel. Les facteurs d’érosion des sols, l’alliance agriculture et auxiliaires des cultures mais également l’impact des couverts végétaux sur la qualité de l’eau seront, à travers des expériences simples, exposés. « Simulateur de pluie, test de la motte, terrarium ne sont en fait que des stimulateurs d’échanges. Ce que nous souhaitons, c’est échanger, expliquer pourquoi et comment nous intervenons dans nos parcelles et rappeler qu’il ne s’agit pas pour nous d’artificialiser le cycle naturel mais de l’accompagner pour produire en qualité et quantité suffisante aujourd’hui et demain », explique Jérôme Grelier, président du groupe Sol Vivant.

 

Contact : Florent Abiven, chambre d’agriculture, 05 49 77 15 15.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité