Aller au contenu principal

La prairie : première source de protéines

Une prairie avec une bonne proportion de bonnes plantes et exploitée avec un rythme rapide est capable de satisfaire les besoins en protéines de la plupart des animaux.

© DR

Produire sur l’année la quantité de protéines nécessaire à l’alimentation du troupeau n’est pas une mince affaire. Pour un éleveur, être autonome permet de se protéger des risques liés aux importations, et notamment aux fluctuations de prix. A l’échelle des territoires, la production de protéines locales est devenue un sujet environnemental. Effectivement, les prairies, pourvoyeuses de protéine, représente environ 50 % de la surface agricole utile, soit 13,5 millions d’hectares, dont 10 en prairie naturelle et 3,5 en prairie semée. Plus que jamais, leur maintien est une priorité.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité