Aller au contenu principal

Annulation
Le SIA n’aura pas lieu… et alors ?

C’est plié depuis novembre : 2021 ne comptera pas son édition du salon international de l’agriculture à Paris. Face à cette situation inédite, la profession se montre à la fois résignée et inventive. Et finalement, l’agriculture pourrait y gagner en visibilité.

Le salon dans sa forme habituelle (photo de 2020) n’a pas pu se tenir, laissant émerger d’autres façon de parler de l’agriculture. Autres conséquences : des attentes fortes vis-à-vis du sommet de l’élevage d’octobre et du prochain SIA édition « normale ».
© Chloé Poitau

Dans le contexte pandémique où s’enchaînent les reports et annulations, la nouvelle n’a pas surpris : à l’automne, l’annonce que le SIA ne se déroulerait pas en 2021 a été accueillie avec tristesse certes, mais compréhension. « Nous avons été prévenus tôt, cela a évité de préparer des animaux pour rien », salue Alexandre Brousseau, éleveur ovin à Nueil-les-Aubiers. Quand on leur demande si cette annulation pèse sur leur activité professionnelle, organismes de sélection et éleveurs concordent pour dire que l’aspect économique n’est pas le plus touché : « Le SIA sert surtout au business avec les acheteurs étrangers et encore, même pour celui-ci, nous avons d’autres manières de procéder : les réseaux sociaux par exemple, peut-on entendre ici et là. Et puis, d’un point de vue général, les concours sont en perte de vitesse et intéressent moins qu’avant ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité