Aller au contenu principal

Annulation
Le SIA n’aura pas lieu… et alors ?

C’est plié depuis novembre : 2021 ne comptera pas son édition du salon international de l’agriculture à Paris. Face à cette situation inédite, la profession se montre à la fois résignée et inventive. Et finalement, l’agriculture pourrait y gagner en visibilité.

Le salon dans sa forme habituelle (photo de 2020) n’a pas pu se tenir, laissant émerger d’autres façon de parler de l’agriculture. Autres conséquences : des attentes fortes vis-à-vis du sommet de l’élevage d’octobre et du prochain SIA édition « normale ».
© Chloé Poitau

Dans le contexte pandémique où s’enchaînent les reports et annulations, la nouvelle n’a pas surpris : à l’automne, l’annonce que le SIA ne se déroulerait pas en 2021 a été accueillie avec tristesse certes, mais compréhension. « Nous avons été prévenus tôt, cela a évité de préparer des animaux pour rien », salue Alexandre Brousseau, éleveur ovin à Nueil-les-Aubiers. Quand on leur demande si cette annulation pèse sur leur activité professionnelle, organismes de sélection et éleveurs concordent pour dire que l’aspect économique n’est pas le plus touché : « Le SIA sert surtout au business avec les acheteurs étrangers et encore, même pour celui-ci, nous avons d’autres manières de procéder : les réseaux sociaux par exemple, peut-on entendre ici et là. Et puis, d’un point de vue général, les concours sont en perte de vitesse et intéressent moins qu’avant ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité