Aller au contenu principal

Fièvre catarrhale ovine
Les PCR dévoilent une circulation à bas bruit de la FCO

Les PCR révèlent des cas positifs. Aucun cas clinique n’a été déclaré à ce jour. Toutefois, la présence asymptomatique du virus fait obstacle au commerce à l’export.

FCO, vaccination
Aujourd'hui, la vaccination est un choix de l'éleveur. Cette mesure de protection n'est pas obligatoire. Pour les marchés à l'export, elle peut être un atout.
© Leitenberger

Un veau positif à la FCO, c’est un éleveur mécontent et un marchand contrarié. Alors que le premier ne sera pas payé, le second aura investi du temps et de l’argent dans les PCR obligatoires pour exporter sur l’Espagne. Lorsque le retour de l’animal sur l’exploitation ne sera pas possible, le marchand paiera l’euthanasie. « Tout le monde y perd », juge Ludovic Vivier, marchand de bête à Azay-sur-Thouet.
Si avec l’hiver, le nombre de cas positifs s’est tassé, « à l’automne, et comme chaque année depuis quatre ans », les retours des PCR ébranlent le commerçant. « Les mauvaises semaines, sur trois cents bêtes testées, nous avons jusqu’à vingt-deux cas positifs », comptabilise le donneur d’alerte. C’est un chiffre important qui, selon lui, doit éveiller les consciences.

« Les mauvaises semaines, sur trois cents bêtes testées, nous avons jusqu’à vingt-deux cas positifs », comptabilise le donneur d’alerte

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité