Aller au contenu principal

Petites retraites agricoles : le projet de loi remanié

Les députés ont largement épuré la proposition de loi visant à revaloriser les petites retraites des conjoints collaborateurs et aides familiaux.

© G.Omnès

La commission des affaires sociales de l’Assemblée a adopté, le 8 juin, la proposition de loi (PPL) sur la revalorisation des pensions de retraite agricole les plus faibles, mais largement remaniée.

L’article 1 visant à aligner la pension majorée de référence des conjoints collaborateurs et aides familiaux (PMR2) sur celle des chefs exploitants (PMR1) a été conservé. Cet alignement permettra un gain mensuel moyen de 62 € pour les bénéficiaires, porté à environ 75 € pour les femmes. Ce premier article a toutefois été amendé par la commission pour supprimer la convergence entre la PMR et les règles plus favorables du minimum contributif (Mico, en vigueur dans le régime général). De plus, l’article 3 visant à limiter la durée du statut de conjoint collaborateur à cinq ans a aussi été conservé.

Amputée de trois articles

En revanche, exit l’article 2 sur l’élargissement de l’accès au complément différentiel de retraite complémentaire obligatoire (CDRCO) aux conjoints collaborateurs et aux aides familiaux. Pour certains députés, ceux qui cotisent moins (les aides familiaux et conjoints collaborateurs) ne peuvent avoir la même retraite que ceux qui cotisent plus (les exploitants). L’amendement de repli prévoyant un échéancier pour atteindre, à terme, une pension minimale à 85 % du Smic pour les conjoints et aides familiaux a, lui aussi, été rejeté. Ont aussi été recalés les articles 4 et 5 sur la création d’une taxe additionnelle pour financer la réforme.

Par ailleurs, deux amendements ont été adoptés. L’un vise à demander au gouvernement un rapport faisant le point sur la situation de « plusieurs milliers de personnes » travaillant dans l’agriculture de manière non-déclarée. L’autre propose d’obliger la caisse de retraite à informer chaque année ses pensionnés susceptibles de recourir à l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Publicité