Aller au contenu principal

Main d’œuvre
Le salarié polyvalent : dur à trouver, dur à garder

Quand il y en a de bons, ils partent tout de suite. Les salariés expérimentés en caprin manquent sur le marché. La Covid a, en plus, empêché la tenue de forums Emploi qui auraient pu amener leur lot de candidats. En attendant, les exploitants se débrouillent.

Trouver un salarié à la fois autonome et expérimenté pour la traite et l’alimentation du troupeau, cela s’apparente parfois à trouver une aiguille dans une botte de foin.
© D. Hardy / Réussir

Comme tout élevage laitier, la conduite d’atelier caprin implique une gestion de la traite chronophage, qui nécessite de trouver des relais pour durer dans le temps. « La meilleure gestion de l’astreinte est un levier pour relancer la filière » estime même Christophe Aubin, du pôle transmission de la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres.

Chez Catherine et Gilles Amiot, à Chey, le besoin de salariés a évolué à mesure que les années passaient :

« Nous avons fait d’autres métiers avant de nous installer il y a 35 ans. Nous connaissions la vie avec des temps off et voulions en avoir encore », expliquent-ils.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Trois règles clés à maîtriser avant de s’installer en élevage ovin
Depuis deux ans, la conjoncture est porteuse pour la production ovine. Mais avant d’installer un atelier, il faut bien raisonner…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité